Site Loader

La servitude volontaire, c’est maintenant. Ou bien l’asservissement si vous préférez, voire l’abrutissement. En effet, il se trouve qu’à Los Angeles on peut louer une boîte de 3 m² (et 3 m3 !) pour 800 $ le mois… !

Incroyable mais vrai

Sans aucun doute, le plus surprenant est qu’il y a des personnes preneuses de tels « logements ». Et la plupart en sont même très contentes… Cela démontre une nouvelle fois, s’il était besoin, que le sens commun et le bon sens ne sont plus partagés par une part croissante de l’humanité.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, l’historien Charles de Ribbe fustigeait les immeubles haussmanniens à cinq ou six étages qui se construisaient en région parisienne. Il en fustigeait les appartements trop petits, où il était impossible d’accueillir du vrai personnel de maison comme d’avoir beaucoup d’enfants… Alors que dirait-il de notre époque, où les gens s’entassent dans des villes cimentées, et parfois jusqu’à de minuscules boîtes comme à Los Angeles ? Alors même que d’autoproclamés « défenseurs des animaux » crieraient au scandale si un tel espace de vie privée était dévolu à des animaux de compagnie pourtant plus petits.

Le cas de Kay Wilson

Les faits ne se déroulent pas à New York ou Houston, mais à Los Angeles en Californie. C’est l’un des États fédérés et l’une des villes les plus à la pointe du « progrès » – si l’on peut vraiment employer ce mot dans toutes les matières concernées… Lire plutôt : la décadence, ou encore : la dégénérescence. Or, dans la mesure où les États-Unis donnent le ton dans de nombreux domaines et nous inondent de leurs « trouvailles » dix ou vingt ans après, on peut se faire du souci pour le futur de l’habitant urbain français…

Kay Wilson caressait un rêve de longue date : habiter à Los Angeles. Elle a réalisé ses rêves, mais en louant un box de 3 m² où il est impossible de tenir debout. Il y a tout juste la place d’étendre une natte en guise de couchage. C’est l’américanisation du concept de « capsule » de l’hôtellerie japonaise, sauf que dans le cas californien il s’agit aussi de locations de longue durée. C’est moins confortable qu’une cellule de prison. Nous sommes loin des baux multigénérationnels de notre vénéré Moyen Âge…

En bref, vive la campagne !

Jean

De long en large, la maison, la construction, le bricolage, les travaux et l'immobilier sont mon domaine… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *