Site Loader
Le Bourg-d'Iré, petit village anodin jouxté par le château de Falloux

Dans le Maine-et-Loire (49), un projet couve de longue date et menace les communes de Loiré et Bourg-d’Iré. Un temps mis en pause, il revient sur le devant de la scène et semble devoir se concrétiser.

Au Bourg-d’Iré, les propriétaires américains du somptueux château de Falloux, farouchement opposés aux éoliennes, ont revendu l’édifice. Véritables mécènes, ils auraient pu encore investir beaucoup plus dans ce joyau du patrimoine angevin, sans ce caillou dans leur chaussure.

Le nouvel acquéreur est lui aussi opposé au projet éolien

En raison de son prestige, le château de Falloux n’a pas tardé à trouver preneur. Le nouvel acquéreur est un Allemand. Or, on sait déjà par la présidence de l’association 3P (Passé Présent Patrimoine), en la personne d’Isabelle de Pontevès, que l’acheteur est lui opposé au projet éolien menaçant la commune.

William et David O’Neil, les vendeurs, de nationalité américaine, avaient investi cinq millions d’euros dans les travaux et aménagements du château de Falloux qui fait la fierté des habitants. Ils étaient arrivés en 2016 seulement dans ce trésor du Haut-Anjou.

Les éoliennes font fuir les touristes

En l’espace de quelques petites années, le château de Falloux rénové avait réussi à attirer un véritable flux touristique. Et cela se comprend aisément, eu égard à la beauté et à l’architecture de l’imposante bâtisse.

Et voilà que l’arrivée d’éoliennes risque fortement de mettre en péril ces résultats balbutiants. Une courte vidéo présente la chose :

Le projet en question ne porte que sur… quatre éoliennes. Les habitants du Bourg-d’Iré, village malheureusement piloté depuis Segré-en-Anjou-Bleu, ont naturellement du mal à comprendre l’acharnement des édiles. Quel intérêt peuvent-ils bien identifier dans cette opération déraisonnable ? Pourquoi pas des phares en béton pendant qu’on y est ?

En Anjou comme ailleurs, les éoliennes déplaisent, mais elles menacent. Elles seront sans doute le fait, dans les années ou décennies à venir, de grands scandales en France. Quel gâchis !

Jean

De long en large, la maison, la construction, le bricolage, les travaux et l'immobilier sont mon domaine… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *